Calendrier
« juillet 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Prochains évènements
< Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant >

Médiathèque Départementale du Haut-Rhin

Ouvrira à 09:00

03 89 22 90 10

Bibliothèques-Médiathèques de Mulhouse

Ouvrira à 10:00

03 69 77 67 17

Médiathèque du Val d'Argent

Ouvrira à 10:00

03 89 58 35 85

Médiathèque Le Parnasse de Saint-Louis

Ouvrira à 09:30

03 89 69 52 43

Médiathèque de Kaysersberg Vignoble

Ouvrira à 09:00

03 89 47 35 35

Médiathèque de Kembs Au Fil des Mots

Ouvrira à 10:00

03 89 62 89 18

Médiathèque du Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux

Ouvrira à 10:00

03 89 78 53 12

Médiathèque de Fessenheim

Ouvrira à 10:00

03 89 48 61 02

Médiathèque de Biesheim

Ouvrira à 09:00

03 89 72 01 55

Médiathèque de Cernay

Ouvrira à 10:00

03 89 75 40 26

< Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant >

Ella Fitzgerald

 
Ella Fitzgerald. Source: Wikipedia

Ella Fitzgerald, née le à Newport News et morte le à Beverly Hills, est une célèbre chanteuse de jazz américaine.

Elle est une des plus importantes et célèbres chanteuses du jazz vocal de l'histoire du jazz, avec une tessiture de trois octaves, remarquable pour la pureté de sa voix et sa capacité d'improvisation, particulièrement en scat. D'abord surnommée « The First Lady of Swing », elle hérite du titre de Jazz Royalty « The First Lady of Song » après l'apogée du swing (littéralement « La Première Dame de la chanson », mais traduit plus volontiers par « La Grande Dame du jazz »), avec 70 albums vendus à 40 millions d'exemplaires en près de 60 ans de carrière, et 14 Grammy Awards, dont le Grammy du couronnement d'une carrière.

Elle est considérée, avec Sarah Vaughan, Nina Simone et Billie Holiday, comme l'une des quatre plus grandes chanteuses de jazz de l'histoire.

Elle est célèbre entre autres pour ses improvisations, avec en particulier Mack the knife (extrait de L'Opéra de quat'sous) à Berlin en 1960, morceau au cours duquel elle a eu un trou de mémoire et qu'elle a poursuivi sans hésitation en alternant scat et paroles improvisées. Cette version de Mack the knife est certainement l'un des succès les plus connus d'Ella Fitzgerald, avec M. Paganini et How High the Moon. Une autre de ses improvisations fameuses a eu lieu au cours d'un concert d'Antibes-Juan-les-Pins sur la Côte d'Azur à l'été 1964, alors qu'elle se produisait dans la Pinède Gould à l'occasion du festival Jazz à Juan, avec sa légendaire interprétation swing-hot jazz de It Don't Mean a Thing (If It Ain't Got That Swing) avec Duke Ellington">Duke Ellington et son big band, ou son hommage aux cigales avec The Cricket Song...

Biographie

Ella Jane Fitzgerald naît le 25 avril 1917 à Newport News en Virginie, fille naturelle de William Fitzgerald et Temperance « Tempie » Fitzgerald. Ses parents n'étant pas mariés, son père abandonne le domicile conjugal deux ans et demi après sa naissance. Sa mère qui travaillait dans une blanchisserie, se met alors en ménage avec Joseph Da Silva, un immigré portugais. Le couple part s'installer à Yonkers près de New York où Ella grandit. Sa demi-sœur Frances naît en 1923.

Elle rêvait alors d'être danseuse, mais elle se tourne vers le chant. Elle commence à chanter à 16 ans en 1934 au théâtre Apollo de Harlem à New York dans une des premières Amateurs Nights, concours de jeunes espoirs de la chanson, qu'elle remporte, contribuant autant à la gloire de l'Apollo qu'à la sienne. Elle est remarquée par Bardu Ali (en) de l'orchestre de Chick Webb, qui convainc Webb de l'engager.

CBS est sur le point de signer un contrat avec elle lorsque sa mère meurt, la laissant orpheline. Elle doit alors se contenter de participer à des concours musicaux.

Ayant « gagné » en 1935 une audition pour une semaine, elle commence à jouer avec l'orchestre de Webb au Savoy de Harlem. Elle enregistre quelques tubes avec lui, dont le célèbre If You Can't Sing It, You'll Have to Swing It, Love and Kisses, mais c'est sa version de la berceuse A-Tisket, A-Tasket qui la fit connaître.

Après le décès de Chick Webb en 1939, l'orchestre continue sous le nom de « Ella Fitzgerald and Her Famous Orchestra ».

Elle commence une carrière solo en 1941. Malgré sa notoriété, elle a été victime, comme beaucoup de Noirs à cette époque, de discrimination ; elle s'est battue tout au long de sa vie pour le prouver. Au début chanteuse de swing, elle aborde aussi le bebop. Sarah Vaughan fut une de ses seules rivales dans ce domaine. Elle est la reine du scat, et elle a joué du blues, de la samba, du gospel etc., et même des chants de Noël. Ses concerts sont souvent enrichis par des imitations d'autres chanteurs ; elle imite en particulier à la perfection les voix et les gestes aussi bien de Rose Murphy que de Louis Armstrong.

En 1942, elle apparaît dans le film du duo comique Abbott et Costello, Deux nigauds cow-boys, réalisé par Arthur Lubin.

Selon les propres mots d'Ella Fitzgerald, c'est Marilyn Monroe qui apporte un grand soutien à sa carrière en l'imposant littéralement au Mocambo Club de Los Angeles. En effet Marilyn, très grande admiratrice d'Ella Fitzgerald, téléphone en personne au patron du club et lui demande de programmer Ella Fitzgerald contre la promesse de réserver, chaque soir où elle se produirait, une table au premier rang. Ne pouvant refuser une telle publicité, le patron accepte et Marilyn tient parole.

En décembre 1947, elle épouse le contrebassiste Ray Brown avec qui elle adopte son neveu, Ray Brown, Jr. Ray Brown, Jr. » dans une autre langue">(en) né le (fils biologique de Frances Da Silva, demi-sœur d'Ella). Ils divorcent en 1953.

Elle quitte Decca en 1955. La compagnie Verve a été créée au départ pour elle par son manager Norman Granz.

Ses morceaux les plus connus sont une série produite par Norman Granz sur des chansons écrites par les plus grands compositeurs américains du moment comme George Gershwin (avec l'orchestre de Nelson Riddle), Cole Porter, Duke Ellington">Duke Ellington...

Avec l'orchestre de Duke Ellington">Duke Ellington, elle fait des tournées en Europe et en Amérique du Nord. Elle ouvrait le concert avec le morceau de Duke Ellington">Duke Ellington Take the "A" Train ; elle a été une des rares à chanter des paroles sur ce morceau.

Elle joue en concert avec les plus importants groupes et solistes. Son vrai rôle était « instrumentiste de la voix ». Elle chante avec de nombreux partenaires instrumentaux comme Oscar Peterson, Count Basie (On the Sunny Side of the Street), Roy Eldridge">Roy Eldridge, Joe Pass (Speak Love), Dizzy Gillespie, et le trio de Tommy Flanagan. Elle a aussi chanté avec d'autres voix du jazz comme Nat King Cole ou Frank Sinatra.

Porgy and Bess est son enregistrement le plus connu avec la légende du jazz qu'était Louis Armstrong, mais elle a également enregistré avec lui le célèbre album Ella and Louis qui eut un tel succès que Norman Granz leur demanda d'enregistrer un Ella and Louis Again, qui fut également un succès.

Ella apparaît aussi comme actrice et chanteuse, avec Peggy Lee dans le film La Peau d'un autre de Jack Webb en 1955, ainsi que dans les films Deux nigauds cow-boys de 1942, St. Louis Blues de 1958, et Let No Man Write My Epitaph de 1960.

Le diabète la rend aveugle et conduit les médecins à l'amputer des deux jambes en 1993. Elle disparait d'un AVC à son domicile de Beverly Hills à Los Angeles le , à l'âge de 79 ans.

Style

L'agilité vocale d'Ella Fitzgerald est remarquable, comme dans ses interprétations de You'd Be All That I Could Desire ou dans sa finale To Come Home and to Love. Sa facilité pour le scat, par exemple le « bap bi dou dam » entre le deuxième et troisième couplet de You'd Be So Nice to Come Home To, est remarquable et montre son approche très mélodique. Selon Mark C. Gridley, elle préférait improviser son scat autour de la mélodie originale plutôt que de pencher vers l'improvisation pure, en paraphrasant, ce qui fait que plusieurs grands compositeurs de musique populaire désiraient lui faire exécuter leurs chansons tant ses lectures étaient proches de l'intention originale.

Quelques récompenses

  • 1960 : Étoile du Hollywood Walk of Fame (6738 Hollywood Boulevard).
  • 1967 : Grammy du couronnement d'une carrière, après avoir reçu 13 Grammy Awards
  • 1979 : Prix du Kennedy Center Honors
  • 1985 : National Endowment for the Arts - NEA Jazz Master : nomination et récompensée en qualité de Jazz Master (N.B. : la plus prestigieuse récompense de la nation américaine en matière de jazz).
  • 1987 : National Medal of Arts par le Président des États-Unis Ronald Reagan à la Maison-Blanche
  • 1990 : Doctorat honoris causa en musique de l'Université Harvard
  • 1992 : Médaille présidentielle de la Liberté par le Président des États-Unis George H. W. Bush à la Maison-Blanche
  • 1995 : Inscrite au National Women's Hall of Fame (Panthéon national des femmes américaines de l'État de New York)

Hommages

  • La chanteuse France Gall a chanté la chanson en son hommage Ella, elle l'a de Michel Berger en 1987.
  • La jeune chanteuse canadienne Nikki Yanofsky interprète son adaptation de Airmal Special à l'âge de 12 ans.
  • Le lycée de Vienne-Saint-Romain-en-Gal porte son nom depuis 2012 à la suite de sa rénovation
  • À Paris, une rue et une station du tramway T3b (depuis 2012) situées près de la porte de Pantin portent son nom.
  • L'astéroïde de la ceinture principale (3665) Fitzgerald, découvert le par Antonín Mrkos, a été nommé en son honneur.

Discographie

Filmographie

  • 1942 : Deux nigauds cow-boys, d'Arthur Lubin.
  • 1955 : La Peau d'un autre, de Jack Webb , avec Peggy Lee.
  • 1958 : St. Louis Blues, d'Allen Reisner, avec Nat King Cole et Cab Calloway.
  • 1960 : Let No Man Write My Epitaph, de Philip Leacock.

Notes et références

Voir aussi

  • Jazz - Swing (musique) - Histoire du jazz
  • Standard de jazz - Great American Songbook - Jazz Royalty

Liens externes

  • (en) Discographie sur le site de Discogs
  • Portail des Afro-Américains
  • Portail des États-Unis
  • Portail du jazz
  • Portail de la Virginie

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Ella Fitzgerald de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

JazzChanteuses de jazzJazzjazz et bluesSwing, Jazz classiqueJazz vocalMusique de filmSwingSwing (jazz)Jazz vocal : SwingMusique de NoëlAnthologies diverses de jazzBluesus : New Yorkus : Los AngelesJazz : AnthologiesNoëlMusique classiqueBande dessinéeRomanAcid jazzMusiques électroniques : Jazz (influences)Comédies musicalesChanteurs de jazzbande originale de filmmusique (divers)Musique populaire : Etats-Unisédition phonographiqueElectro jazzMainstream (jazz)Musique populaire : 1900-1945Piano, Musique de (jazz)chanson anglophoneChansons françaisesJazz vocal : Enregistrements sonores pour la jeunesseJazz : Etats-Unis : 1950-1959Jazz classiqueJazz vocal : Etats-Unisde : Berlin : The Deutschlandhallenus : Chicagoit : Rome : The Teatro Sistinaus : Chicago : The Opera houseChanteuses de jazz : Etats-Unis19640814Rock and roll pionniersCuisine cajunJazz New Orleans : AnthologiesCuisine de Louisiane19630318 : 19630319Pop music : Anthologiesus19620213Gershwin : George19881114 : 19881115 : 19881116us : New York : A & R Recordingus : Washington : All Souls Unitarian Church1964100919621001noël : chant19650127Films musicaux : Etats-Unisus : New York : Carnegie HallSwing (jazz) : V-Discsus : New York : Webster Hall1963020919630000br : Rio de JaneiroChanson : Enfant : Jazz1965012819630510us : Englewood Cliffs, N.J. : Van Gelder Recording StudiosChansons enfantines : Anthologies19660417Jazz swing : Etats-Unis : 1930-1939Jazz swing : Etats-Unis : 1950-1959Jazz swing : Etats-Unis : 1940-1949Jazz swing : Etats-Unis : 1960-1969Chants de NoëlJazz classique : Jazz vocal : Swing : BluesMusique et cinémaus : New York : 19550214us : Hommywood : 19521200NoëlsMusique populaireHouse music : Franceus : Hollywood : Capitol Studios : 19561030us : New York : A&R Recording Studios : 19881114 : 19881116us : Hollywood : Radio Recorders : 19580314us : Hollywood : Capitol Studios : 19570813us : New York : A&R Recording Studios : 19880200us : Hollywood : Capitol Studios : 19561220us : Los Angeles : 19580000us : Los Angeles : 19570424us : Hollywood : Capitol Studios : 19560612us : New York : 19560910us : Hollywood : 19521200us : Hollywood : Radio Recorders : 19580319Jazz-rock19570929 : 19571007us : Chicago : Opera Houseus : Los Angeles : Shrine AuditoriumTrompette, musique deJazz fusion : Etats-UnisMusiques électroniquesSwing (jazz) : AnthologiesComédies musicalescomédie musicaleGershwin, George (1898-1937)Film, musique deMusique : guerre mondiale (Deuxième)Jazz : New wave (musique)Boogie-woogie : Etats-UnisFitzgerald, Ella (1918-1996) : musiques noiresJazzFitzgerald, Ella : 1918-1997Suites (musique) : OpéraOrchestre, Musique d'Berceuses3.1111it : Rome : Forum Studiosjazz : années 1950us : Los Angeles : The Crescendous : Los Angeles : The Shrine AuditoriumFitzgerald : Ellais : Los Angelesde : Berlin : Deutschlandhalleédition commercialeNoël : Enregistrements sonoresgb : Londres : Air Studiosrockfr : Paris : YAD Musicrock, popchansonJazz : EnfantsJazz classique : bande dessinéeFitzgerald, Ella (1918-1996)Musique de film : Anthologieséveil musical : chanson pour enfantJazzCroonersChansons acc. de pianoChansons acc. de guitareEveil musical lié à la chansonvidéomusiqueédition vidéo commercialeus : Los Angeles : MGM Studios19740222 : 19740309fr : Juan-les-Pins : Festival de Jazz d'Antibes-Juan-les-PinsJazz : Anthologie : 1990-199919690300Anthologie : JazzCompilation jazzOpéraOpéra (intégrale), festa teatrale.Jobim : Ant?nio Carlos : 1927-199419620724BerceusesTrompette, Musique de (jazz)Jazz variété : Jazz vocalLounge musicContes musicaux : Enregistrements sonores pour la jeunesseSwing (jazz) : Enregistrements sonores pour la jeunesseMusiques d'influences afro-américaineschanteuse jazzMusiques fonctionnelles - DiversNoël : MusiqueTrompetteJazz : Etats-Unis

Auteurs associés