Calendrier
« avril 2020 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Prochains évènements

Zaiko Langa Langa

 

Zaïko Langa Langa (aussi écrit Zaiko Langa Langa ou Zaiko Langa Langa Nkolo Mboka) est un groupe musical populaire, originaire du Congo-Kinshasa (aujourd'hui République démocratique du Congo), formé en 1969.

Plusieurs musiciens célèbres y ont débuté leur carrière, influents dans les années 1970, comme Papa Wemba, Pépé Felly, Evoloko Jocker, Jossart N'Yoka Longo et Bimi Ombalé. Plusieurs autres groupes sont sortis de cette formation, la plupart avec un certain succès, comme Isifi Lokole (en), Yoka Lokole, Langa Langa Stars, Anti Choc, Le Grand Zaïko Wawa, Zaïko Universel, Viva La Musica, Zaïko Familia Dei, Ngwaka Ayé, Les Césars Du Clan Langa Langa, Tout Grand Libanko, Basilique Loningisa… Ils en ont souvent conservé le style, le rythme funk caractéristique d'une nouvelle génération de la rumba congolaise, et qui est devenu, d'une certaine façon, l'étendard d'une jeunesse congolaise voulant s'émanciper.

Nom

Le nom Zaïko est formé à partir du nom Zaire ya bankɔ́kɔ, signifiant « Zaïre des ancêtres » en lingala. Langa Langa est le nom d'un peuple de la province historique de l'Équateur.

Histoire

Le groupe Zaïko Langa Langa est formé en 1969 sous le nom Orchestra Zaïko. Ses membres sont à l'époque : Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba (plus connu sous son nom de scène ultérieur de Papa Wemba), Pépé Felly Manuaku, Olemi Eshar, Mazaza, Anto Evoloko, Jersy Jossart Nyoka Longo, Simeon Mavuela Somo, Teddy Sukani, Enoch Zamungana, André Bimi Ombale, Bapius Mwaka, Mashakado Nzolantima, et plus tard Gina Efonge Isekofeta, Pablo Bakunde Ilo, Bozi Boziana, etc.

C'est dans ce groupe que Papa Wemba commence sa carrière musicale. Il contribue àsa constitution, et devient, sous le pseudonyme de Jules Presley, le leader des parties chantées du groupe. Il en est alors le membre le plus âgé (il a déjà vingt ans).

D'après l'historien David Van Reybrouck, ce groupe est le plus influent des années 1970 au Congo. Il adopte un rythme rapide, funk, abandonnant les instruments à vent et mettant en avant la batterie et les solos de guitare. Le groupe met également l'accent sur la danse, dans la continuité de la rumba congolaise. Leurs scènes sont habituellement animées par des danseurs. C'est, selon le romancier et musicien Sylvain Bemba, cité par Olivier Herviaux dans le journal Le Monde, une musique des pauvres, la rumba, qui finit par conquérir, avec ce groupe, « les nantis de la ville ». Le groupe est populaire, notamment dans « les bars dancings de Kinshasa, de jour comme de nuit »,. Il met surtout à mal un certain conformisme musical, et devient l'étendard d'une jeunesse démographiquement de plus en plus importante, et qui souhaite s'émanciper,.

Evoloko Joker Lay Gola, considéré comme le membre le plus populaire du groupe, avec le concours d'autres musiciens tels que Papa Wemba et Pépé Felly Manuaku, aurait inventé la cadence rythmée « cavacha », danse populaire de l'Afrique centrale et de l'Est dans ces années 1970. Le cavacha est devenu le ciment du soukous congolais,. Le groupe se produit en 1974, lors du grand concert donné à l'occasion du match mythique Mohamed Ali-George Foreman, aux côtés de James Brown et Tina Turner,,.

Deux ou trois années plus tard, le groupe commence à se diviser. Papa Wemba, Evoloko, Mavuela et Bozi partent pour former Isifi Lokolé (en) en 1974 (Isifi étant un clin d’œil en acronyme signifiant Institut supérieur de formation des idoles),, puis Viva La Musica en 1976. Ce départ porte un coup dur à l'orchestre, qui, pourtant, continue son parcours. C'est à cette occasion que cet orchestre enregistre l'arrivée du batteur Ilo Pablo, qui en profite pour faire adopter par le groupe un style plus simple et plus épuré. C'est aussi l'arrivée dans cette formation du chanteur Linkinga Redo. Vers la fin des années 1970, le groupe comprend comme membres : N'Yoka Longo, Lengi Lenga, Bimi Ombalé, Likinga, Evoloko et Bozi Boziana, avec les musiciens Meridjo et Bapius.

À la fin des années 1980, les désaccords au sein groupe atomisent la troupe en plusieurs formations, mais le « style Zaïko » marque durablement ces nouveaux groupes,.

De 1980 à 1988, Zaïko Langa Langa sort des albums comme Non Stop, Tala modèle échanger, Hé Ngoss, Bongama Kamata position, On gagne le procès...

En 1986, Zaïko Langa Langa est en tournée au Japon. Lors de cet tournée, le groupe enregistre Nippon Banzai.

En 1987, le groupe enregistre son dernier album intitulé Subissez les Conséquences.

En 1988, Zaïko Langa Langa se sépare à cause du leadership apparu quelques mois auparavant, avec Nyoka Longo et Lengi Lenga.

Dans les années 90, Zaïko Langa Langa a gagné en popularité et était rival du Quartier Latin International de Koffi Olomidé jusqu'en 1993. En 1993, les anciens membres de Zaïko ont été retrouvés au Palais du Peuple à Kinshasa. L'entrée de Malage de Lugendo, qui venait de T.P.O.K. Jazz de Luambo Makiadi, était une belle opportunité pour Zaïko et ils en ont profité pour l'accepter. Malage a enregistré en dehors du groupe «Chandra» avec ses anciens collègues de son ancien groupe. En 1995, ils sortent l'album «Avis de recherche» au mois de juin. La popularité a augmenté et a commencé à se faire entendre dans le monde entier. En 1996, certains membres de Zaïko quittent le groupe et entament une tournée en France et à Londres pour leur album «Sans Issue». En 1997, l'animateur Papy Tombe Cocaïne et le guitariste Daniel 6000 sont entrés.

En 1999, avant la sortie de l'album Poison, Zaïko Langa Langa fait l'objet d'un documentaire d'Yves Billon, Zaïko Langa Langa, le goût du travail bien fait,.

En 2002, Zaiko se produit au mythique Zenith Arena de Paris, en France. Plus de 6 000 fans étaient présents. Cela a été considéré par beaucoup comme la renaissance de Zaiko. En fait, déjà en 1988, Zaiko, très populaire à l'époque, avait prévu de jouer dans Zenith mais la grande division qui s'est produite dans le groupe l'a empêché de le faire. Zaiko a passé 6 ans et demi en Europe (2002-09). Son siège est à Bruxelles, en Belgique. Mais le groupe a donné plus de concerts en France et dans d'autres pays d'Europe. Pendant ce temps en Europe, Zaiko sort trois albums: Eureka (2002), Empreintes (2004), Recontres (2007). Sur le dernier album, Nyoka Longo a invité de nombreux anciens musiciens de Zaiko comme Malage, Beniko Popolipo; et un musicien congolais à la retraite, Tony Dee Bokito. Il a également recruté Kinshasa, le fils de Dindo Yogo, Lola Muana. Pendant que le groupe était en Europe, Nyoka Longo, en 2006, a accusé Lola Muana, alors à Kinshasa, de former un groupe qui ferait la promotion de la musique de Zaiko en République démocratique du Congo. Lola a recruté et formé un groupe subsidiaire de Zaiko appelé Les Ganers de Zaiko. Bapius Muaka, un bassiste guitariste de longue date qui a quitté le groupe lors de la petite séparation de 1999, a également rejoint les Ganers.

Le groupe est retourné au Congo en janvier 2009 avec seulement cinq musiciens: Nyoka Longo, Doudou Adoula, Chou Lay Evoloko, Malage de Lugendo, Gege Mangaya, Shango Landu et Lola Muana. D'autres membres du groupe ont fait défection et sont restés en Europe où ils ont formé un nouveau groupe appelé Les Stars de Zaiko sous la direction d'Adamo Ekula. Quelques années plus tard, ils ont changé le nom pour leur nouveau groupe Zaikas Kolo Mboka.

de 2009 à aujourd'hui

Depuis son recrutement à Zaiko, Lola Muana était considérée par beaucoup comme l'héritière principale de Zaiko. Mais en 2009, il a été contraint de quitter le groupe en raison de sa proposition d'avoir un contrat de travail valide avec le groupe. Sa demande a été rejetée par le président de Zaiko, N'Yoka Longo Mvula Jossart. Le fils d'Evoloko, Shou Lay, qui a soutenu la demande de Lola, a également quitté le groupe. En novembre 2011, Lola Muana a rejoint le groupe. Ils sortent l'album Bande annonce qui serait le numéro 1 du hit-parade du Congo. En 2013, ils sortent l'album Sisika ... Moto na moto après la popularité de leur danse Maman Siska. En 2017, ils font la danse Eyenga 207 qui est actuellement encore célèbre.

Membres actuels

Chanteurs

  • Nyoka Longo Jossart - depuis 1969 "Président"
  • Akouda Nzuzi - depuis 2008 "Chef d'Orchestre"
  • Veaugerard Mampuya - depuis 2008
  • Serge Kanza - depuis 2010
  • Samuel Matondo - depuis 2016
  • Eldad Wonza - depuis 2016

Animateurs

  • Doudou Adoula - depuis 1988 "Directeur Artistique"
  • Alain Biongo - depuis 2008
  • Jean-Claude Nsimba - depuis 2008

Guitaristes et bassiste

  • Gégé Mangaya (Mi-Solo, Solo, Rythmique) - depuis 1989 (en convalescence)
  • Tshotsho Matiaba (Solo, Mi-Solo) - depuis 2008
  • Augusto Liandja (Mi-Solo, Solo) - depuis 2008
  • Nganga Kiolayi (Mi-Solo, Rythmique) - depuis 2008
  • Bijoux Zola (Bassiste) - depuis 2008

Batteurs

  • Kibwa Roukoulet - depuis 1995, 2008
  • Loguylo Mabunga - depuis 2014

Percussioniste

  • Montana Lukoki - depuis 2008

Synthétiseur

  • Popol Masivi - depuis 2016

Gongi

  • Guy Binga - depuis 2008

Danseuses

  • Renatte - depuis 2013
  • Ange - depuis 2013
  • Jocelyne - depuis 2013
  • Lamama - depuis 2013
  • Osée - depuis 2013
  • Inconnue - depuis 2014

Anciens membres

Chanteurs

  • Papa Wemba : 1969-1974, décédé
  • Jacques Pelasimba : 1969-1970
  • Mavuela Somo : 1969-1974
  • Evoloko Jocker : 1969-1974, retour de 1979-1981
  • Mbuta Mashakado : 1969-1976, décédé
  • Gina Efonge : 1971-1977
  • Bimi Ombalé : 1973-1988, décédé
  • Bozi Boziana : 1974-1974, retour de 1977-1981
  • Lengi Lenga : 1975-1988, décédé
  • Likinga Redo : 1975-1984, décédé
  • Shekedan : 1975-1981, décédé
  • Otis Mbuta : 1976-1981
  • JP Buse : 1982-1988
  • Dodo Munoko : 1983-1985, décédé
  • Dindo Yogo : 1984-1991, décédé
  • Adamo Ekula : 1988-2008
  • Petit Aziza : 1988-1993, décédé
  • Thylon Moanda : 1988-2008
  • Mafuta Mondial : 1988-2008
  • Lofanga Ea-Bengolo : 1988-1997, décédé
  • Malage De Lugendo : 1989-1995, retour de 2007-2009
  • Laudy Demingongo Plus-Plus : 1993-1997
  • Endho Ndumba : 1993-1997
  • Thomas Lokofé : 1994-1995
  • Clovis Keto : 1996-1997
  • Deo Brondo : 1997-2001, retour de 2008-2009
  • Lassa Lacolyte : 1997-2004
  • Willy Bula : 1997-1999
  • Prince Bela : 2000-2008
  • Thiro Mulunda : 2000-2008
  • Strelly Mikobi : 2000-2008
  • Marcel Bakenda : 2000-2008
  • José Père Elanga : 2000-2004
  • Chou Lay Evoloko : 2001-2009
  • Richard : 2008-2009 (du groupe Les Gunners de Zaiko Langa Langa)
  • Des Affaires : 2008-2009 (du groupe Les Gunners de Zaiko Langa Langa)
  • Mayi : 2008-2009 (du groupe Les Gunners de Zaiko Langa Langa)
  • Sebo Mbala : 2008-2010 (du groupe Les Gunners de Zaïko Langa Langa)
  • Djo Katy : 2008-2011 (du groupe Les Gunners de Zaïko Langa Langa)
  • Djo Moplat : 2012-2014
  • Lady Chante : 2013-2016
  • Edo Dollar : 2015-2019
  • Lola Mwana : 2006-2020

Animateurs

  • Nono Monzuluku : 1982-2005, retour de 2006-2008
  • Bébé Atalaku : 1982-1988
  • Papy Tombe Cocaïne : 1997-2009, retour de 2013-2014
  • Bidjana Vangu : 2000-2009
  • Hugues Atalaku : 2008-2009 (du groupe Les Gunners de Zaiko Langa Langa)
  • Théo Mbala : 2010-2012

Guitaristes et bassistes

  • Pépé Felly Manuaku (Solo,Mi-Solo) : 1969-1981
  • Teddy Sukami (Rythmique, Mi-Solo) : 1969-1982, décédé
  • Matima Mpiosso (Solo, Mi-Solo) : 1969-1992, décédé
  • Zamwagana Enoch (Rythmique) : 1969-1992, décédé
  • Damien Ndebo (Basse) : 1969-1974, décédé
  • Freddy Elonga Di Njo (Rythmique) : 1969-1972
  • Oncle Bapius Mwaka (Basse) : 1971-1999, retour de 2007-2009
  • Lele Sundi (Rythmique) : 1975-1982, décédé
  • Djo Mali (Basse) : 1978-1981
  • Mbuta Sanza (Mi-Solo) : 1979-1981
  • Roxy Tshimpaka (Solo, Mi-Solo, Rythmique) : 1981-1982, retour de 1993-1995
  • Petit Poisson (Mi-Solo, Solo, Rythmique) : 1982-1988, retour de 1996-2009
  • Yvon Kabamba (Basse) : 1982-1988
  • Jimmy Yaba (Mi-Solo, Solo, Rythmique) : 1983-1988, retour de 1997-2013
  • Beniko Popolipo (Solo, Mi-Solo, Rythmique) : 1983-1988, retour de 1997-1998
  • Shiro Mvuemba (Solo) : 1988-1992, décédé
  • Omer Boanga (Mi-Solo, Solo) : 1988-1996, décédé
  • Baroza Bansimba (Solo, Mi-Solo) : 1988-1995, décédé
  • Shango Landu (Rythmique) : 1988-2012
  • Montigia Tunga (Basse) : 1988-1997, retour de 1998-2008
  • Yoto Nkelani (Solo, Mi-Solo) : 1992-1995
  • Volvo Lubeka (Solo, Mi-Solo) : 1995-1999
  • Daniel Muanda (Solo, Mi-Solo) : 1997-2003
  • Rocky Blanchard Miantezolo (Basse) : 1997-1998
  • Tshanda Sourate (Solo, Mi-Solo, Rythmique) : 2001-2008
  • Jean Louis Landu (Basse) : 2001-2004
  • Profa Mvuemba (Rythmique) : 2008-2010 (du groupe Les Gunners de Zaiko Langa Langa)
  • Joe Bass (Basse) : 2008-2009 (du groupe Les Gunners de Zaiko Langa Langa)

Batteurs

  • Bimi Ombalé : 1969-1973, décédé
  • Beaudoin Mitshio : 1969-1971
  • Belobi Meridjo : 1971-1999, retour de 2007-2009
  • Bakundé Ilo Pablo : 1974-1988, décédé
  • Petit Cachet : 1980-1981, retour de 1985-1986
  • Patcho Star : 1987-1993
  • Trocadero Mukusa : 1999-2003
  • Alonso Baba : 2003-2008
  • Champion Djikapela Esthétique : 2003-2003
  • Micho Ben : 2008-2010 (du groupe Les Gunners de Zaïko Langa Langa)

Percussionistes

  • DV Moanda : 1969-1982, décédé (un des Fondateurs de Zaïko Langa Langa)
  • Ephraim Mbonda : 1969-1973
  • Manzeku Djerba : 1982-1988
  • Célé Mbonda : 1988-2003

Synthétiseurs

  • José Lema : 1984-1988
  • Alpha Kopeya : 1988-1992, décédé
  • Modikilo Modeste : 1992-1999, retour de 2008-2016
  • Guy Matopé : 1992-1995
  • Clément Synthé : 2001-2004

Gongi

  • Nzeza Landu : 2001-2008

Danseuses et Danseurs

  • Inconnu Danseuse : 1987-1988
  • Inconnu Danseuse : 1987-1988
  • Inconnu Danseuse : 1987-1988
  • Marie Mboyo : 1991-1994, décédé
  • Sakina : 1991-1993
  • Guylaine Bangeleka : 1992-1993
  • Zina Bilaho : 1992-1993
  • Floriane Mangenda : 1992-2000
  • Nina Alengisaka : 1993-2002, retour de 2008-2011
  • Marie France : 1993-1994
  • Spaghetti : 1993-1995
  • Jacky Bebeto : 1994-1997, retour de 2011-2011, décédé
  • Rosette Kamono : 1995-1997
  • Godé Mujinga : 1996-1999, décédé
  • Youyou Tchivundu : 1996-1997
  • Nana Mulenga : 1997-2000
  • Euphrasie Lokombe : 1997-2002, retour de 2008-2009
  • Francine Mbongo : 1998-1999
  • Nicky Mwanza : 1998-2004
  • Gisèle Diayandi : 1998-2004
  • Josée Bobanga : 1998-2002
  • Rosette Lifoa : 2000-2002
  • Clarisse Zinga : 2000-2002
  • Eva : 2000-2001
  • Baby Mwako : 2000-2002
  • Bibiche Japonaise : 2000-2004
  • Bobette Kadogo : 2000-2003
  • Nathalie Sakombi : 2000-2003
  • Nana Mazopo : 2000-2004

Discographie

Références

  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Ici ça va "Fungola Motema" » (voir la liste des auteurs).

Lien externe

  • (fr) « Site officiel »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)
  • Portail de la musique
  • Portail de la république démocratique du Congo

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Zaiko Langa Langa de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

Auteurs associés

livres

Afficher "Rumba rock"Afficher "Rumba rock"

disques

Afficher "Africa : 50 years of music (1960-2010)"