Les bibliothèques du Haut-Rhin

< Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant >

Médiathèque Départementale du Haut-Rhin

75 rue de Morat
68000 COLMAR (md)

03 89 22 90 10

Médiathèque Départementale du Sundgau

1 rue des Vallons
68130 ALTKIRCH

03 89 30 64 54

Bibliothèques-Médiathèques de Mulhouse

19 Grand'Rue
68100 MULHOUSE

03 69 77 67 17

Médiathèque Le Parnasse de Saint-Louis

Place de l'hôtel de ville
68300 SAINT-LOUIS

03 89 69 52 43

Médiathèque du Val d'Argent

11a Rue Maurice Burrus
68160 SAINTE-CROIX-AUX-MINES

03 89 58 35 85

Médiathèque du Pays de Sierentz

6 Rue du Moulin
68510 SIERENTZ

0389838320

Médiathèque de Thann

8 rue Anatole Jacquot
68800 THANN

03 89 35 73 20

Médiathèque de Cernay

15 rue James Barbier
68700 CERNAY

03 89 75 40 26

Médiathèque de Fellering "L'Etoffe des mots"

5 rue des Fabriques
68470 FELLERING

03 89 39 64 00

Médiathèque de Kaysersberg Vignoble

2, avenue Georges Ferrenbach
68240 KAYSERSBERG

03 89 47 35 35

< Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant >

Takfarinas

 
Takfarinas. Source: Wikipedia

Takfarinas, de son vrai nom Ahcène Zermani, né le à Tixeraine, dans la banlieue d'Alger, est un chanteur et musicien algérien de musique kabyle. Il vit en France depuis 1994. Ses textes rendent hommage à la culture kabyle et amazighe, mais s’en échappent quelquefois pour aller vers des appels engagés qui constituent sa signature. Le style nouveau dans lequel il s'est investi s’appelle le yal. Il contribue à populariser la musique kabyle en Europe.

Son style et sa musique, d’amour et de fraternité se sont développés au-delà de son pays l'Algérie. Une musique qui incarne la joie de vivre ensemble et qui bannit le fanatisme et l'extrémisme. Un combat de plusieurs poètes kabyles et artistes kabyles.

Étymologie

Le mot Takfarinas vient du Kabyle "Tighfert ines" et signifie sa fierté.

Biographie

Issu de la quatrième génération d'une famille de musiciens, il est le fils de Mohand Zermani et Fatima Dgui et grandit à Tixeraine dans la proche banlieue d'Alger. Déjà vers l'âge de six ans, il improvise la fabrication d'une guitare avec un bidon d'huile de moteur de voiture et des câbles en métal de freins de vélo. Très tôt le jeune Takfarinas s'intéresse aux artistes de chaâbi comme M'Hamed El Anka, Cheikh El Hasnaoui (le "chantre de l'amour"), Slimane Azem (le "chantre fabuliste"). Takfarinas possède une voix timbrée au registre large et impose une création et un style musical très personnel à plusieurs facettes. L'instrumentation préférée de Takfarinas est d'accompagner ses chansons par un mandole électrique qui permet des sonorités à deux genres: mâle et femelle, caractérisée par la musique berbère.

En 1976, il enregistre sa première cassette à Alger mais c'est en 1979 qu'il assoit son image de chanteur : il se produit en première partie d'un concert d'Idir à l'Olympia et enregistre son premier album en France. En 1981, il forme le groupe Agraw, en duo avec Boudjemaa Semaouni, qui durera quelques années, avant son départ en 1984. Il poursuit alors sa carrière en solo et sort en 1986 deux albums : Way Telha et Arrach, qui se vendent à un million d'exemplaires. En 1989, il se fait connaître une renommée sur la scène internationale avec la sortie de son double CD, Irgazen et ini-d ih. En 1994, il sort un autre album intitulé Yebba romane (La grenade est mûre) bien classé au World Music Europe Charts, mais c'est avec son album Yal et notamment le tube Zaâma Zaâma qu'il obtient un succès international. En 2004, Il sort un album intitulé Honneur aux dames, où Takfarinas exprime une révolte face à l'oppression des femmes algériennes. Il participe le sur la scène de la Cité de la musique à Paris à un concert donné dans le cadre d'un cycle « chanteurs kabyles » au côté d'Idir. Pour le titre Torero, Takfarinas fait appel à Farid Dms Debah pour la réalisation du clip. Takfarinas réoriente son style avec l'album Paix et salut, en hommage aux artistes algériens victimes de la répression. Son dernier album, Lwaldine / Inchallah est sorti en 2011.

Discographie

Albums

  • 2011: Lwaldine / Inchallah (double album).

Récompenses

En 1999, il remporte un Kora Awards de Meilleur Artiste Nord-Africain.

Notes et références

Liens externes

  • Musique Takfarinas : Discographie complète
  • Site officiel
  • Biographie par Farida Aït Ferroukh
  • Discographie
  • Portail de la musique
  • Portail des musiques du monde
  • Portail de l’Algérie
  • Portail de la Kabylie
  • Portail des Berbères

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Takfarinas de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés