Calendrier
« juillet 2019 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Prochains évènements
< Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant >

Médiathèque Départementale du Haut-Rhin

Ouvrira à 09:00

03 89 22 90 10

Bibliothèques-Médiathèques de Mulhouse

Ouvrira à 10:00

03 69 77 67 17

Médiathèque du Val d'Argent

Ouvrira à 10:00

03 89 58 35 85

Médiathèque Le Parnasse de Saint-Louis

Ouvrira à 09:30

03 89 69 52 43

Médiathèque de Kaysersberg Vignoble

Ouvrira à 09:00

03 89 47 35 35

Médiathèque de Kembs Au Fil des Mots

Ouvrira à 10:00

03 89 62 89 18

Médiathèque du Pays de Rouffach, Vignobles et Châteaux

Ouvrira à 10:00

03 89 78 53 12

Médiathèque de Fessenheim

Ouvrira à 10:00

03 89 48 61 02

Médiathèque de Biesheim

Ouvrira à 09:00

03 89 72 01 55

Médiathèque de Cernay

Ouvrira à 10:00

03 89 75 40 26

< Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant >

François Barré

 
François Barré. Source: Wikipedia

Françoise Barré-Sinoussi, née le à Paris, est une chercheuse française en virologie. En 1983, elle a participé à la découverte du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) à l'origine du sida, alors qu'elle faisait partie, à l'Institut Pasteur, de l'équipe dirigée par Luc Montagnier. Cette découverte lui vaut de recevoir le , en même temps que ce dernier, le Prix Nobel de médecine. Elle devient le 13 novembre 2017 la nouvelle présidente de l'association Sidaction.

Biographie

Après avoir passé avec succès en 1966 les épreuves du baccalauréat, Françoise Sinoussi entreprend des études supérieures de biologie à la faculté des sciences de l'université de Paris, où elle obtient le diplôme universitaire d'études scientifiques de chimie-biologie en 1968, la maîtrise en biochimie en 1971 et le diplôme d'études approfondies en 1972. Elle rejoint dès 1971 le laboratoire de Jean-Claude Chermann au sein du service d'immunochimie de l'Institut Pasteur à Garches, et obtient le doctorat d'État en 1974. Elle travaille ensuite un an aux États-Unis comme attachée de recherche de la National Science Foundation, puis est recrutée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, où elle occupe successivement les fonctions d'attachée (1975-1980), de chargée (1980-1986) et enfin de directrice de recherche (à partir de 1986). Elle fait partie jusqu'en 1988 du laboratoire de J.-C. Chermann (lequel avait intégré en 1974 l'unité d'oncologie virale de Luc Montagnier), puis prend à cette date la tête d'une unité de recherche.

En janvier 1983, Willy Rozenbaum envoie à l'Institut Pasteur la première biopsie ganglionnaire d'un patient atteint de « lymphadénopathie généralisée », ce qui correspond au stade de « pré-sida » (antérieur à l'apparition d'une immunodéficience profonde). Prélevé à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, le ganglion est confié à Luc Montagnier, qui, après l'avoir disséqué, le met en culture. Pendant les trois semaines qui suivent, Jean-Claude Chermann et Françoise Barré-Sinoussi analysent régulièrement l'activité rétrotranscriptase du surnageant des cultures afin de déterminer l'éventuelle présence d'un rétrovirus. Une telle activité est détectée, mais elle s'associe systématiquement à une mort cellulaire. Ce phénomène conduit les chercheurs à utiliser les services du centre de transfusion sanguine de l'Institut Pasteur afin de récupérer des globules blancs de donneurs, de les mettre en culture et d'y injecter le surnageant des cultures. L'activité enzymatique rétrovirale est à nouveau détectée et l'effet cytopathogène du virus sur les lymphocytes CD4 établi. Le 4 février 1983, l'équipe de l'Institut Pasteur observe pour la première fois au microscope électronique le rétrovirus en question. Le 20 mai 1983, Françoise Barré-Sinoussi et ses collaborateurs publient un article dans la revue Science où ils annoncent la découverte d'un nouveau rétrovirus, nommé alors LAV (Lympho-adénopathy Associated Virus). Rétrovirus qui sera renommé plus tard VIH-1.

Les autres personnes qui ont participé à la découverte du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) sont Willy Rozenbaum, Françoise Brun-Vézinet et Jean-Claude Chermann. Pendant les années qui suivirent, le débat fut assez vif quant aux mérites respectifs de l'Institut Pasteur et du groupe de Robert Gallo dans la découverte du virus. La remise du prix Nobel a constitué à ce titre la reconnaissance officielle du rôle majeur joué par l'Institut Pasteur, notamment en la personne de Luc Montagnier et de Françoise Barré-Sinoussi. Toutefois les partisans de Robert Gallo n'ont pas manqué de critiquer le choix du comité Nobel.

En 1988, elle prend la tête du laboratoire de biologie des rétrovirus, rattaché à l'unité de virologie médicale et des vaccins viraux à l'Institut Pasteur. À cette période elle met en place des programmes de recherche sur les déterminants viraux et les hôtes de la pathogénèse du VIH. Entre 1988 et 1998, elle participe à des programmes collectifs sur la recherche du vaccin contre le VIH.

En 1992, elle prend la tête de l'unité de régulation des rétrovirus. En 2005, Françoise Barré-Sinoussi prend la direction de l'unité de régulation des infections rétrovirales, toujours au sein de l'Institut Pasteur

En 2008, elle oriente ses recherches vers les régulations congénitales des infections par le VIH. Cela consiste à essayer de déterminer les mécanismes de protection contre l'infection VIH/SIV ou de contrôle du Sida, en particulier au niveau de l'immunité innée.

En 2012, elle sera présidente de l'International AIDS Society, première société internationale indépendante de chercheurs et de médecins contre le VIH/sida.

En 2014, elle est nommée membre du Conseil stratégique de la recherche. Elle devient marraine de la promotion 2013-2014 des étudiants FGSM2 (2ème année de médecine) de la Faculté de médecine de Tours (Université Francois-Rabelais). Ainsi, cette promotion porte le nom de "promotion Françoise Barré-Sinoussi".

En 2017, elle est nommée présidente du Sidaction suite au décès de Pierre Bergé.

En 2018, elle devient marraine de la promotion 2018-2019 des étudiants en FGSM3 (3e année de médecine) de la Faculté de médecine de Nancy (Université de Lorraine). Ainsi, cette promotion porte le nom de "promotion Françoise Barré-Sinoussi".

Publications

  • 1987 : Le sida en question, avec Jean-Claude Chermann et Willy Rozenbaum, Paris, Plon, coll. « Témoins d'aujourd'hui », 181 p. (ISBN 2-259-01450-X)
  • 2012 : Pour un monde sans sida : un combat partagé (entretiens avec François Bouvier), Paris, Albin Michel, 169 p. (ISBN 978-2-226-23069-0)

Distinctions

Durant sa carrière, elle a été récompensée par plusieurs prix, dont le Prix Nobel de physiologie ou médecine, qui lui a été décerné en 2008, ainsi qu'à Luc Montagnier, pour la découverte du VIH en 1983.

Prix

  • 1985 : Prix Gallien à l'Unité d'Oncologie Virale de l'Institut Pasteur,
  • 1986 : Prix scientifique européen Körber pour son équipe, mais non cité dans la mention officielle
  • 1993 : Prix International du Roi Faisal (en) avec Luc Montagnier et Jean-Claude Chermann
  • 2008 : Prix Nobel de physiologie ou médecine
  • 2008 : Médaille Vermeil de la Ville de Paris
  • 2016 : UCL Prize Lecture in Clinical Science (en)

Honneurs

Françoise Barré-Sinoussi a été élue membre de l'Académie des Sciences, dans la section "Biologie humaine et sciences médicales", le 24 février 2009.

Elle est Docteur honoris causa de :

  • L'université de Tulane (Nouvelle-Orléans) en 2009
  • L'université de Lund (Suède) en 2009
  • L'université de Buenos Aires (Argentine) en 2009
  • L'université du Cambodge en 2010
  • L'université libre de Bruxelles (Belgique) en 2010
  • L'École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) en 2014.

Le 30 novembre 2012, à la veille de la journée mondiale de lutte contre le sida, un bâtiment du Centre Hospitalier Universitaire de Bicêtre (AP-HP) a été rebaptisé en son nom en présence du président de la république François Hollande. Ce bâtiment regroupe les services du pôle "immunologie-infectieux-inflammation-endocrinologie".

Décorations

  • Grand-croix de la Légion d'honneur. Chevalier (le ); Officier (le ), puis commandeur (le ), elle a été élevée à la dignité de grand officier le , puis de grand-croix le ,.
  • Officier de l'ordre national du Mérite. Chevalier du , elle est faite officier le .

Références

Voir aussi

Sources

  • « La découverte du virus du sida en 1983 », sur le site de l'Institut Pasteur
  • Alain Valentini, « Sida : l'épineuse recherche d'un vaccin », Le Monde diplomatique, mars 1998
  • "Moteur de recherche" Eric Favreau Libération 2008

Articles connexes

  • Liste des Français lauréats du prix Nobel

Liens externes

  • Ressource relative à la recherche :
    • Canal-U
  • (en) Unité de Régulation des Infections Rétrovirales (unité de recherche dirigée par Françoise Barré-Sinoussi), sur le site de l'Institut Pasteur
  • (en) Françoise Barré-Sinoussi - Autobiography, sur le site de la Fondation Nobel


  • Portail de la médecine
  • Portail du prix Nobel
  • Portail de la France

Licence Creative Commons Ce contenu est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article François Barré de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Termes associés

chansonchanson francophoneédition commercialeJnPoeComJnMultimJnAlbumJeunesseChansons enfantines : Enregistrements sonores pour la jeunessechanson enfantineChansons pour enfantsRockHiver : ChansonsMer?uvre d'origine : conte, nouvelle, récitComptinesNoëls françaisComptinefictionpaysage : poésieNoëlRock et variétés internationales apparentéeschanson pour enfantRivièreBerceusesAnimaux domestiquesDécorations de types particuliers : en cas de fêteFêtes, carnavalsMusique profaneBerceuses : Enregistrements sonores pour la jeunesse : FranceCartes postales : 1900-1945Berceuses : Enregistrements sonores pour la jeunesseAlsatiqueChansons enfantines françaisesLivre multimédiaCoutumes, savoir-vivre, folkloreComptineschanson enfantine : Livre multimédiaStalport : Robert : Collections de cartes postalesStalport : Francine : Collections de cartes postalesBerceusesberceuse788.406animal de fermeChanson pour enfantsGuitare et mandoline, Musique de : PartitionsChansons enfantines : Partitions741.683.090.41Musique de NoëlGuitare, Musique de : Méthodes d'auto-enseignement : Ouvrages pour la jeunesseChansons françaisesNoëls : Ouvrages pour la jeunesseChansons enfantines : Ouvrages pour la jeunesseChansons : Ouvrages pour la jeunesseBerceuses : Anthologies : enregistrements sonores pour la jeunesseenfanceVerre coloré, cristauxAutres éléments de l'architectureVacancesLe Gac : JeanChansonVerrières (architecture) : Gare : Colmar (Haut-Rhin) : FranceChansons de marins : Enregistrements sonores pour la jeunesseChansons enfantines **Enregistrements sonores pour la jeunesseBerceuses **Enregistrements sonores pour la jeunesseAlbumNoël : Ouvrages pour la jeunesseComptines : AsieNoëls : Enregistrements sonores pour la jeunesseRondes et comptinesChansons acc. de guitare : 21e siècleChansons enfantines : France : 21e siècleChanson : Enfant

Auteurs associés